MTGenève

Forum sur le jeu de cartes magic the gathering
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 HE, ITALY !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dédé
Chattard


Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: HE, ITALY !   Lun 5 Juin à 13:47

HÉ, ITALY !

AVERTISSEMENT, AVANT DE LIRE, SI VOUS NE CONNAISSEZ PAS LE DEUXIEME DEGRE, PASSEZ VOTRE CHEMIN ET ALLEZ REGARDER LA STAR’AC.

(ceci vise principalement la masse de débiles qui ne me connaît pas et qui se permet de juger à la lettre mes propos, comme dirait MC JEAN-GABIN ET DIAM’S, JE VOUS EMMERDE).

En cette période d’examens, l’envie d’aller me faire exploser à Turin au vu de mes multiples tests inexistants dans ce format était plus forte que celle de faire semblant de réviser en glandant devant MSN avec mes amis magiciens. Après donc une mûre réflexion se résumant à une discussion genre « vendredi go Turin ? » « ok », nous, une bande de bourges infâmes ayant aucune notion de l’argent vu que nos parents paient pour nous, décidons que payer dans les 250€ un petit week-end amusant ne se refuse pas. Chan étant puni pour avoir raté son année, et Pat ayant apparemment préféré acheter les dernières fake Gucci au lieu d’un GP entre amis, je me vois contraint de faire le voyage avec la team de joyeux lurons RaphGé, Luc&Léo. Je débarque donc frais dispo à la gare de Lausanne, je me parque comme une pute sur la place handicapée et j’attends les comiques. On se tape un McDo et en route pour la ville où j’ai fait de multiples day2 de GP (notez comment à partir d’une info nulle j’arrive à y glisser malicieusement une référence à mes mirifiques performances magiques). Remarquons la putesquerie de Luc qui a obv oublié d’imprimer le chemin à prendre donc on y va, as usual, à la fresco. Le voyage se passe dans la bonne humeur, on pète, on rit, on sent les chaussettes à Raph, tout est normal quoi. Le péage de 49€ aller-retour n’incite pas au meurtre car on pense faire une bonne affaire vu que LOGIQUEMENT au retour nous prendrons le même trajet J.

Italie :
L’autoroute italienne c’est comme un jour de marché en sous-pays arabe, c’est la merde. Y a 2 choses que j’ai apprises rapidement : premièrement, il n’y a aucune forme d’autorité en Italie, les bagnoles de flics sont en réalité des caisses pimpées sur MTV conduites par des jeunes normaux, et deuxièmement, les règles de la circulation se résument à : « Arrivez en vie ou mourez ». Après s’être fait dépasser par la droite et par la gauche en même temps alors que la route n’avait que deux voies, on décide que s’arrêter pour se désaltérer en payant un minimum d’argent n’est pas une bad idea. On paie nos 5 francs pour boire une gorgée et Raph mate quelques culs et c’est reparti. La suite se passe de manière allègre, on raconte nos bonnes aventures et on se remémore nos anciennes victoires qu’on connaît déjà tous par cœur, mais bon, ça fait partie du voyage.

Turin :

Il est 10h, après avoir interrogé quelques putes et des vieux ivrognes ainsi qu’un bon samaritain, on débarque sur place. Evidemment on y apprend facilement que 1) trouver un hôtel va s’avérer dur et cher, 2) Jean a encore fait la bouse infâme en remplissant 2-0 pour son adversaire alors qu’il avait gagné 3) les Genevois dormiront à même l’herbe dans un camping 4) Raph n’aime pas Nolwenn Leroy 5) on a appris la signification de « CAGO SUI NERI » avec Luc. Frais de ces importantes informations, nous nous en allons pour trouver un hôtel supputé introuvable et hors de prix. On fait un coucou à Dudu qui dort au Hilton du coin et la route nous amène à 3 minutes du lieu du tournoi devant un gîte plus que respectable. Raph nous dit « 2 minutes , je vais nous trouver une chambre ». Il revient et on constate que sa diplomatie est inversement proportionnelle à ses qualités de drafteur. En gros, on a une chambre pour 3 à 30€ par tête et Luc dormira sur l’herbe fraîche d’Italie en compagnie du vomi de Mark et des GS à Véresse. Je m’endors en essayant de ne pas glisser d’un côté ou d’un autre du lit, ce qui veut dire que j’ai mal dormi, mais comme on le sait tous, c’est quand on dort comme un chien qu’on vole comme une pute, hein ? (proverbe roumain). On se lève péniblement et sur le chemin on mate à nouveau les multiples panneaux arborant un bikini et ce qu’il y a en dessous, une honest italienne qui motive bien même le plus aveugle des gays. En ayant lu un article par hasard de Ruel où il disait « si vous voulez gagner, partez gagnant », je me dis « JE VAIS TOUS LES BUTER CES FILS DE PUTE DE CHIENS D’ITALIENS DE MERDE QUI PUENT ET QUI SONT LAIDS ; ILS MERITENT PAS DE M ‘ENLEVER UN PV ». Vous me direz que c’est une version un peu plus soutenue que l’idée d’Olivier Ruel mais le concept est le même.
Bref, le moment le plus cool du GP c’est quand t’ouvres un sealed de porc , tu le swaps et tu reçois de la merde. En tout cas, il parraît, parce que Luc il connaît ça, mais pas moi ^^.
Premièrement parce que j’ouvre toujours un sealed correct (certains appellent ça un Dédé-Sealed..) et deuxièmement quand tu sais pas ce que c’est « les bombes » ben tu t’en fous de les passer. Je reçois en réalité un sealed contenant 3 cartes, et 21 cartes de merdes à coté censés tenir la baraque jusqu’à ce que je pioche les 3 dites cartes. Vous devinerez de quoi je parle par la suite. Les 2 byes que je mérite me permettent de faire comme les bons joueurs, donc découvrir et tester son deck en attendant de combattre. MON GROS CUL QUI PUE ON START UN MONEY QU’ON PERD.
3ème ronde. Bon , je me tape 300 bornes pour fuir la Suisse, et mon adversaire est un Suisse. Way to go … Je parle de Manuel Bucher, l’homme qui a gagné GP Zürich 200X. La première game se résume à : je joue Selesnya guildmage, il joue blanc vert rouge noir, mille façons de le tuer dans le format, MALHEUREUSEMENT il n’en a aucune. Mais il tente de s’en sortir avec maints plays justes et glorieux, sauf que je lui pose une moldervine cloak qu’il gère mal, mais la a nouveau il me met un peu dans l’embarras, ALORS JE LE FUSILLE AVEC MES FORETS MONTAGNES TOKENS CLOAKS ET TUTTI QUANTI ! Deuxième game, je suis en bonne position, il me passe le tour, il me demande si j’ai fusillade.D’un air deçu, je dis non en montrant ma montagne, mais la pute que je suis pioche du sommet une fusillade que je balance de manière blasée sur la table. J’ai la chatte et ça me surprend, la journée commence bien.
3-0

4ème ronde. Un italien, brave, sans byes, bref, il doit avoir qques bonnes cartes, MAIS IL SAIT PAS QUI JE SUIS ! Daniel Madan, a.k.a L’homme qui topdeck avec 0 cartes en main LES 2 PARTIES DEVANT LES YEUX EBAHIS DE CE PAUVRE RIZOUL MA FLAME FUSILLADE QUI L’ENVOIE SUR LA 9EME PLANETTE FRAICHEMENT DECOUVERTE.
J’erre dans les couloirs en essayant de réaliser la chatte immonde que j’ai en gagnant sur topdeck les 2 games, je me dis que ça peut pas durer éternellement.
4-0

5ème ronde, Georgios Kapalas. Flash-back y a une année, GP Bologne. Nous nous retrouvons les 2 à 6-1, et je lui demande le draw parce que j’avais pas envie de me taper la ronde, surtout qu’on était featurés (ça a rien a voir, je sais, mais ferme bien ta gueule). Il refuse, en disant « je préfère la jouer » mais en sous-entendant « ferme ta gueule grosse falling star chiesque, je t’enverrai sur mars ». L’ayant explosé à la une, il me demande le draw que j’accepte magnanimement. End of flash-back Nous voilà à nouveau face à face, et cette fois-ci ses cartes multicolorées quadricolores sont plus fortes et malheureusement pour moi, il a ses 4 lands aisément. Il me bute avec un sunforger et un flash conscription…
4-1

6ème ronde. Me revoilà en mode Koursk, j’ai pas envie de perdre et jusque là on pensait qu’il n’y avait que 8 rondes, donc il me fallait encore 3 wins pour avoir une chance en day2. Je regarde ma pile entourée de 3 bombes, et j’essaie de trouver un moyen de marquer les cartes mais le débile que je suis n’a pas pris de cours de magie L. J’ai qu’à prier. Je crois que je joue contre un italien encore, et je lui fais deux sorties assez honnêtes et je l’envoie sur mars. Pas bcp de souvenirs, je crois qu’il y avait un flying avec une cloak de mon côté…
5-1

7ème ronde, où j’apprends qu’en réalité nous allons jouer 9 rondes. Obv ça me soûle, mais je ne cesse de me répéter des slogans racistes pour me persuader que je vais bourrer n’importe qui en face de moi. Je joue contre un chinois, qui parle italien. Tous les ingrédients sont réunis pour que le principe de la hiérarchie des races me mette en confiance. Sadly, cet homme m’accélère un Moroii avant de l’enchanter avec un galvanic arc, ensuite jouer un euthanasist pour buter une de mes bêtes, et comme je tentais vainement de jouer des bêtes, il m’a joué un deuxième arc. QUELLE PUTE INFAME D’AVOIR 2 ARCS ALORS QUE LA MOITIE DE SA CIVILISATION SE PROSTITUE EN THAILANDE ! Dans ma tête je pète un câble mais je garde un calme olympien en dehors alors que je re-fais mon sealed de manière correcte. Bon, 2 cloak, 2 fusillades, 2 guildmages et UN BLUFF QUI ME FAIT GAGNER LA GAME (attaquer avec une 3/3 contre son moroii 4/4 first strike alors que j’ai rien en main) plus tard, je l’envoie en enfer.
6-1

8ème ronde, je joue contre ITALY, un mec qui a 20 ans, et qui a son père derrière lui qui l’encourage O_O. Il joue 5 couleurs, il avait battu Luc dans les rondes, et je connaissais quelques un de ses tricks, dont légionnaire, scatter the seeds, brainspoil, repeal -_-… La première je le fusille, la deuxième il mulligan à 5 en commençant et il m’enchante ma bête avec son arc pour tenter de le tuer, mais j’ai eu un boost.
7-1

Tout baigne, les oiseaux chantent, je suis day2 sûrement, je déconne avec les potes, et je m’en vais jouer ma dernière ronde.

Un français, apparement fan de mes reports, il se dit « je joue contre le meilleur trash-talker au monde, alors la bonne idée est d’essayer de le clash » T’AS VOULU CLASH M.A.D.A.N ? T’ES DANS LA MERDE ! Bref, son sens de la répartie est inversement proportionnel à sa sortie, il me bat 2-1.
Mais je m’en fous, parce que je suis day2. On se fait un ptit foot entre amis dehors, pour enlever tout le stress accumulé pendant les rondes, ça m’a quand même tendu de devoir topdecker toute la journée O_O.

Il se fait tard, je joue la prudence et je me dis que je vais pas faire la teuf avec Raph l’agro, Luc le coléreux, et les genevois foncedés. Je fais un double voyage en caisse pour les poser juste après des embouteillages tout en conduisant « à l’italienne » c’est à dire, que les feux sont la pour la décoration et que Guillaume Baudois m’a enseigné comment conduire. On s’arrête pour boire un verre près d’une pute qui se faisait accoster et on se pose devant une caravane où, exposé en vitrine, un cochon fumé avec des mouches tournant autour nous faisait de l’œil. La viande tournant sur la broche ayant l’air de dater depuis la dernière fois que Jean s’est fait une pute, on se paie juste une bonne vieille boisson. On raconte des vieilles histoires, on porte des toasts a des grand-pères morts et tout ça… Le reste de la soirée, ce n’est pas moi qui vous la racontera, car je suis allé me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Youri
Troll
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 28
Localisation : Ca vient des Grottes
Date d'inscription : 30/08/2005

MessageSujet: Re: HE, ITALY !   Mar 6 Juin à 22:34

Passionnant. On a l'impression d'y être. On voit que le GP ets une aventure qui agit quand même pas mal sur les nerfs.
Mais j'me suis marré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
HE, ITALY !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoleon in Italy (OSG)
» Italy-Cyprus-Gibraltar II (LS - 01/09/2010 12h00 GMT)
» FULGINIUM BOWL 6 - 2013 march 2/3 ITALY
» Italy Awakes (TCS)
» Historic FlyParty 2013 (Montagnana airfield, Italy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MTGenève :: Maison verte :: Tournois-
Sauter vers: